le baptême (Cf Catéchisme de l'Eglise catholique art 1217 et les suivants)

ANCIEN TESTAMENT

Dans sa liturgie pascale, l'Eglise fait solennellement mémoire des grands événements de l'histoire du Peuple de Dieu qui préfigurent déjà le mystère du baptême :

  • Depuis l'origine du monde l'eau , cette créature humble et admirable est la source de la vie ...
  • L'arche de Noé, en tout huit personnes furent sauvées par l'eau.
  • La traversée de la mer Rouge par le peuple hébreux annonce la libération opérée par le Baptême.
  • La traversée du Jourdain par laquelle le Peuple reçoit le don de la terre, promise à la descendance d'Abraham, est l'image d'héritage de la vie éternelle

NOUVEAU TESTAMENT

Toutes les préfigurations de l'ancien testament trouvent leur achèvement dans le Christ Jésus.

  • Il commence sa vie publique après s'être fait baptisé par Jean Baptiste dans le Jourdain, et après sa résurrection il donne cette mission aux apôtres : "Allez donc et de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père du Fils et du Saint Esprit., et leur apprenant tout ce que je vous ai prescrit." (Mtt 28, 19-20)
  • C'est dans sa Pâques que le Christ a ouvert à tous les sources du baptême . L'eau et le sang qui ont coulé de son côté transperçé sont les signes du baptême et de l'Eucharistie qui permettent de naître de l'eau et de l'esprit.

Le baptême dans l'Eglise au temps des apôtres

Tous ceux qui se laissent conduire par l'Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. L'Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur ; c'est un Esprit qui fait de vous des fils ; poussés par cet Esprit, nous crions vers le Père en l'appelant : « Abba ! » C'est donc l'Esprit Saint lui-même qui affirme à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers ; héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire. (Romains 8, 14-17)

Pour Saint Paul, le baptême, plonge le baptisé dans la mort du Christ, car l'eau peut donner la mort.
Par le baptême, «c'est dans sa mort que nous avons été plongés, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts, nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle» (Rom 6/3-4).
«Ensevelis avec lui, lors du baptême, vous êtes aussi ressuscités avec lui» (Col 2/11-13). 
«Baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ» (Gal 3/27).

Le rite du baptême : l'eau et la Parole

Le rite du baptême est une plongée dans l'eau «Ils descendirent tous deux dans l'eau» et Philippe baptisa l'eunuque (Act 8/37).

le rite du baptême c'est aussi «un bain d'eau qu'une parole accompagne»(Eph 5/26). La parole consiste à «baptiser au nom du Seigneur Jésus»; (Ac 2/38, 8/16, 10/48, 19/5) ou, selon un texte plus tardif à «baptiser au nom du Père, du Fils et du saint Esprit.» (Mt 28/19)