Homélie 29ème dimanche ordinaire A (1)

  • Engagement des servants d’autel et servantes d’assemblée
  • 5ème anniversaire ordination diaconale François GOUTHE
  • 20ème anniversaire ordination sacerdotale Patrice MARIVIN

Quatre mères de prêtres discutent.

  • Mon fils est évêque, dit la première. Quand il entre quelque part, on lui dit : «Bonjour Monseigneur. »
  • Pas mal, dit la seconde, mais mon fils est nonce apostolique. Pour le saluer, on lui dit : « Bonjour, Excellence ». 
  • Certes, reprend la troisième, mais le mien est cardinal. Quand il arrive, on lui dit : «Bonjour, Eminence ».
  • La quatrième mère, dont le fils était un modeste curé de campagne, réfléchit, puis finit par dire : «Et bien moi, mon fils mesure presque deux mètres et il a une carrure de rugbyman. Quand les gens le voient, ils s’exclament : «Oh, mon Dieu ! ».

Frères et sœurs,

Ce ne sont ni les titres, ni  les grades (encore moins nos carrures… Sourire) qui nous font être ici ce matin mais bel et bien la joie et l’action de grâces « car le Seigneur nous a choisis pour servir en sa présence ».

Et je voudrais nous encourager, avec les mêmes mots que Saint Paul écrivait aux Thessaloniciens, il y a deux mille ans, et que nous avons entendus dans la deuxième lecture : « A tout moment, nous rendons grâce à Dieu au sujet de tous. Sans cesse, nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon en notre Seigneur Jésus-Christ ».

La Foi, la Charité et l’Espérance : trois vertus théologales que nous vivons au cœur de notre paroisse Saint Pierre Cathédrale et que je voudrais méditer avec vous quelques instants. 

Communauté de FOI

On entend parfois dire : «Moi, je ne vois pas ce que ça change d’être chrétien. Je suis comme tout le monde. Je vis comme tout le monde. »

Nous ne pouvons pas être pleinement d’accord avec cette affirmation car l’évangile de ce dimanche nous rappelle qu’il faut rendre  « à Dieu ce qui est à Dieu », c’est-à-dire lui rendre tout le bien qu’il nous donne.

Être chrétien, c’est être radicalement différents des autres, non pas du côté de notre nature humaine ou nos forces humaines, mais du côté de notre nature spirituelle à cause de la grâce et de la lumière répandues dans nos vies depuis le baptême. Oui, rendons à Dieu tout ce qui vient lui dans nos vies.

Nous sommes tentés parfois de réduire notre foi à des habitudes, à des comportements, voire à une doctrine. On se dit « croyant-pratiquant », mais c’est par tradition, par culture sans que cela impacte profondément notre manière de vivre.

Mais, être disciple du Christ c'est :

  • C’est reconnaître en Jésus-Christ, mort et ressuscité, le Fils de Dieu, le visage du Père.
  • C’est reconnaitre que l’Esprit Saint nous travaille en profondeur par la méditation des Ecritures, par la prière, par les sacrements, par l’exemple des saints.
  • C’est reconnaitre que l’Eglise est la « barque de Pierre » qui a pour mission de guider tous les hommes vers la vie éternelle.

Je ne suis pas sûr qu’en ces temps où règne le soupçon, la critique systématique facile, nous allions toujours à l’essentiel c'est à dire vers la vie éternelle.

MERCI à vous chers jeunes qui vous engagez aujourd’hui dans le service de l’autel. Jésus vous invite à une vie de foi, une vie offerte. Il vous convie à lui offrir les joies et les difficultés de votre existence quotidienne. Par votre présence près de l’autel, il vous apprend à aimer Jésus et la communauté. Vous participez activement à la liturgie et vous permettez, que les célébrations soient plus belles et plus vraies, de telle sorte que chacun puisse, par-delà le voile du mystère, percevoir la présence du Christ que les yeux ne voient pas mais que le cœur contemple.

Communauté de CHARITE

«Que votre charité se donne de la peine »… Un jour Mère Térésa disait : « On ne peut pas acheter l’amour ! »

La charité c’est d’abord un don de Dieu en nous, la conviction que nous sommes aimés par Lui. Nous sommes actuellement dans une société qui est dure, difficile, intolérante, qui voudrait que tous les problèmes soient réglés par la loi du plus fort et non plus par la loi d’amour que nous a enseignée Jésus.

Frères et Sœurs, Il nous faut réapprendre le silence, la réflexion, la prière de pardon au niveau du couple, comme au niveau de la famille, comme au niveau de la vie professionnelle et de la société.  Le pardon, c’est ce qui, d’une certaine manière, identifie le chrétien, celui qui a choisi de suivre le Christ, son maître intérieur, car on ne peut pardonner en Vérité que si l’on est habité par l’amour fou de Dieu. C’est folie que de pardonner.

Il nous faut être le visage du Christ, le regard du Christ, la main du Christ, le cœur de Christ pour les plus pauvres autour de nous. La pauvreté peut atteindre chacun de nous, car le malheur et la souffrance n’épargnent personne ici-bas.

MERCI François, toi notre frère diacre. MERCI pour qui tu es ! Grâce aux diacres, les prêtres, les évêques se rappellent qu’ils sont devenus ministres ordonnés en passant par la porte du diaconat ; C’est par les diacres que les baptisés se redécouvrent appelés à servir auprès des personnes qui ne croient pas encore au Christ Serviteur.

Communauté d’ESPERANCE

Soyons, ensemble les témoins de l’Espérance. Nous croyons que la vie a un sens, nous croyons que l’homme a une dimension éternelle. Nous avons ce  message à porter, ce témoignage à donner dans un monde qui est trop souvent obscurci par les ténèbres.

«A tous, on peut tout ! »

Communauté de Foi, de Charité et d’Espérance où votre Pasteur rend grâce aujourd’hui, parmi vous, pour 20 ans de sacerdoce.  Priez pour moi  afin que je puisse devenir chaque jour davantage le pasteur dont vous avez besoin, heureux d’être le serviteur de la Joie.

Et je prie, pour que, peut-être, certains parmi les servants d’autel, et certains aussi dans cette assemblée, entendent l’appel de Jésus à le suivre. Il n’y a pas de plus grand bonheur que d’entendre l’appel de Dieu. Il n’y a pas de vie plus réussie et mieux remplie que celle que l’on vit dans sa proximité, dans son intimité, à son service.

Sans titres, ni grades, pour reprendre l’histoire de tout à l’heure… Mais prêtre heureux d’encourager sa communauté, à la manière de Paul : «Nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine et que votre espérance tient bon ». AMEN.

P. Patrice MARIVIN

(1) La prédication orale du père Marivin est toujours libre et spontanée par rapport au texte initial qu'il a préparé pour la mise en ligne sur internet


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

groupe ep 2020 vignette

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top