Depuis la Côte d'Ivoire et l'hôpital St Jean Baptiste, Emmanuel Didier nous transmet ses voeux et ses remerciements :

Un Sauveur nous est né, des bébés ont été sauvés !

Votre collecte de Carême, particulièrement généreuse en avril dernier,  a permis de voir l'installation de l'appareil respiratoire pour "nouveau-né,  dont notre hôpital avait cruellement besoin.

Entre la collecte, l'achat et l'installation il aura fallu … neuf mois !

Neuf mois de « gestation logistique » pour rassembler et monter toutes les pièces de cet équipement coûteux et compliqué…

Pendant ce temps des petites vies étaient, elles-aussi en gestation. Trois d'entre elles sont venues au monde il y a quelques semaines, mais pour 2 d'entre elles, il y a eu une urgence respiratoire aigüe qui a pu être compensée, grâce au nouvel appareil ultra-performant. Nous avons donc vécu nos 2 premiers miracles de Noël. 

 Joie indicible de la naissance du Christ, incarnée dans la guérison d’un petit prématuré !

Fierté incommensurable des soignants du service de pédiatrie de rendre à leur famille les jumeaux en pleine forme.

Gratitude profonde du directeur que je suis à l’égard de notre chère paroisse cathédrale !

Merci, chers amis paroissiens, pour votre générosité et … votre patience indulgente.

 Et bonne et sainte année 2022 à chacun, sous le double sceau de la fragilité et de l’Espérance.

Emmanuel Didier

Funérailles ivoiriennes, épiphanie de joie et d’Espérance.

chant de funerailles

Le 30 juillet dernier, la surveillante générale de notre hôpital est décédée des suites d’une longue maladie.

Véritable tragédie humaine, tant elle était aimée et respectée des soignants dont elle avait la lourde charge de coordonner les actions entre les différents services de l’hôpital.

Mais quelle manifestation juste et édifiante d’un deuil sachant associer tristesse et Espérance !

Les Ivoiriens vivent les funérailles un peu à la façon d’un mariage en Europe.

Pour qu’un maximum de familles et d’amis puissent se réunir, on peut attendre plusieurs semaines avant l’enterrement.

Pour que la famille du défunt retrouve la paix du cœur, on l’entoure au moment des funérailles pendant plusieurs jours s’il le faut, et en faisant la fête par des repas partagés et des danses joyeuses.

Et à l’instar des noces bretonnes d’autrefois, pour que ces jours de retrouvailles ne soient pas un poids financier et matériel pour la famille qui reçoit, ses invités viennent avec force argent ou victuailles.

Et pour conclure, voici un « feu d’artifice spirituel » dont je voudrais témoigner, sûrement l’un des plus forts qu'il m'a été donné de vivre et dont le souvenir qui marquera mon séjouren Côte d'Ivoire.

A la fin de la messe des funérailles, sur un chant à la Résurrection, les infirmières ont dansé, ainsi que les aides-soignantes et les sages-femmes de l’hôpital, autour du cercueil de notre chère surveillante générale.

Un pan du Ciel s’est entrouvert, nos frères et sœurs ivoiriens ont tout compris du Mystère pascal …

Emmanuel Didier

L'hôpital St Jean Baptiste de Bodo ?

Nous en avions entendu parler par les chroniques mensuelles,  mais surtout  à l'occasion de la collecte de Carême, faite pour l'achat d'un appareil à oxygène pour les nouveaux-nés du service de pédiatrie.

En attendant le reportage sur cet achat et sur sa mise en œuvre, voici une magnifique vidéo que nous offre Emmanuel DIDIER, directeur l'hôpital, pour le temps de sa mission au sein de l'Oeuvre de Malte.

Le Pardon en Côte d'Ivoire, une réalité bien ancrée !

 Je voudrais attester de cette belle réalité à travers quelques témoignages édifiants vécus au fil des ans et dont je garde un souvenir très fort. Oui, le Pardon est possible, en Côte d’Ivoire comme … en France !

Au cours de l’été 2003 dans l’Ouest du pays en proie à la guerre civile, l’évêque du lieu rassemble dans l’église d’un village, pour une messe de réconciliation, deux ethnies qui s’étaient massacrées quelques semaines auparavant. Au moment du « Notre Père », les ennemis d’hier se sont donné la main. Moment indicible, comme si le Ciel s’entrouvrait …

En juin 2005, lors d’un match de football entre deux équipes de milices rivales qui s’étaient affrontées violemment un mois avant, un joueur vient s’agenouiller devant l’arbitre (français) pour demander pardon d’avoir taclé un joueur adverse.

En décembre 2020 dans la ville voisine de l’hôpital Saint Jean-Baptiste, lors d’un conseil municipal, le maire demande publiquement pardon pour une parole un peu vive à l’encontre d’un élu de l’opposition.

En avril dernier, des représentants syndicaux de l’hôpital sont venus me demander pardon pour une employée indélicate. Le lendemain, celle-ci est venue à genoux me demander pardon et … sanction pour le vol qu’elle avait commis.

 O Seigneur notre Dieu, qu’il est grand, ton Nom, par tout l’univers !

L'équipe pastorale

groupe ep 2021 22 bis vignette

Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter

mail orange in

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top