En 2009, s’est achevé l'un des plus exceptionnels chantiers de la cathédrale avec la restauration de la Tour Renaissance, qu'il est plus juste d'appeler la Rotonde du Saint-Sacrement ou encore Rotonde Danielo.

Origines de cette construction

Accolée sur la nef nord en 1537, cette chapelle ronde, de plan centré, est un monument unique en France par son architecture et son style, où se reconnaissent les chapiteaux à l'antique, les frontons, les coquilles ou les défoncements en forme de cercle qui symbolisent l'hostie.

Nous la devons au goût et aux moyens financiers de Jean Daniélo, chanoine et archidiacre de Vannes, qui avait fait toute sa carrière à la cour papale de Rome, et, en était revenu enthousiasmé par les constructions de Bramante, San Gallo ou Michel Ange. Il décida donc d'orner la cathédrale de cette chapelle qu'il dédia, comme le rappelle l'inscription qui s'y trouve toujours, au Corps Sacré de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Une restauration faite à l’économie en 1834

tour-renaissance_avant_travauxQuelques siècles plus tard, la Rotonde souffrait de plusieurs infiltrations d'eau et il apparut assez vite que de grosses interventions étaient nécessaires sur la toiture et la voûte intérieure. Or, ce couvrement n'était pas du tout celui d'origine de 1537 car, comme l'ont montré les historiens, par mesure d'économie, il avait été remplacé, en 1834, par une toiture conique d'ardoises.

Cette modification avait d'ailleurs été faite à la sauvette, sans l'accord de l'État, propriétaire de la cathédrale, ni des services des Beaux-Arts : c'était un contre-sens architectural, pour ne pas dire un « crime contre l'art ». La Rotonde était à l'origine couronnée d'une balustrade de pierre, d'un dôme de plomb et d'un lanternon ou d'une croix.

Aussi, lorsque le moment fut venu de s'attaquer à ce chantier, la Direction régionale des Affaires culturelles et l'architecte en chef des Monuments historiques, chargé de la cathédrale, monsieur Dominique Ronsseray, saisirent l'opportunité de redonner à la Rotonde son couvrement de la Renaissance. Encore fallait-il en retrouver les traces, établir un projet et convaincre l'administration centrale de lancer cette opération.

Une réhabilitation intégrale

En 2003, M. Ronsseray entreprit des sondages dans la toiture et y retrouva des fragments de lames de plomb, et de balustres dans la maçonnerie des travaux de 1834. Il repéra aussi et mesura soigneusement les marques de l'assise de l'ancienne balustrade et celles d'un lanternon sur la voûte. Après des recherches approfondies, dossiers, croquis, photos, plans et calculs à l'appui, il présenta son projet en 2006 devant la commission supérieure des Monuments historiques.

Celle-ci, convaincue par le sérieux et l'intérêt de cette entreprise hors du commun, l'a accepté à l'unanimité en 2007 et fait inscrire un crédit de 800 000 euros pour sa réalisation. Somme exceptionnelle pour un chantier d'exception au début du XXIè siècle, une cathédrale française allait retrouver le couvrement de sa chapelle Renaissance de 1537...

Le chantier de juin 2008 à octobre 2009

Ce chantier s'est échelonné de juin 2008 à octobre 2009 et a révélé quelques surprises qui ont rendu encore plus passionnante son exécution. On a d'abord découvert que le lanternon avait, selon toute vraisemblance, été ôté en 1620, à l'occasion de travaux de réfection du dôme de plomb et transféré sur le pignon de la façade principale de la place Saint-Pierre. Or, si nous n'avons aucune représentation de la Rotonde dans son état primitif, les gravures du XIXè siècle nous conservent le dessin de ce lanternon : il était surmonté d'un ostensoir rayonnant, ce qui n'est que pure logique quand on se rappelle que la chapelle était dédiée au Saint-Sacrement. Après un deuxième passage devant la Commission supérieure des Monuments historiques, la décision fut donc prise de replacer un tel lanternon sur le sommet de la coupole de plomb.

La deuxième surprise vient de l'intérieur où la voûte du XVIè siècle s'est révélée, en réalité, sous une voûte à caissons du XIXè siècle, vissée par des tenons de métal à la précédente. On y a même entr'aperçu des restes de décor peint de 1537 comme des étoiles ou des palmettes. Là encore, on est revenu à ce qui existait à l'origine en faisant réapparaître la première voûte.

La reconstitution des 98 balustres de pierre, la pose des lames de plomb et la fabrication du lanternon et de son ostensoir ont été l'oeuvre de corps de métiers spécialisés, agréés par les Monuments historiques et localisés en Ille-et-Vilaine. De même pour la réfection de la voûte et du crépi intérieur, le tout sous la direction de Monsieur Dominique Ronsseray.

Style et symbolisme retrouvés

Il faut se placer assez en retrait, place Henry IV ou rue des Chanoines, pour contempler la transformation opérée par cette restauration. On la voit encore mieux de loin, du haut d'un immeuble ou d'un étage. Désormais, la Rotonde resplendit dans son style italien retrouvé des débuts de la Renaissance et le lanternon surmonté de son ostensoir doré, triomphal, rappelle à tous la dédicace à l'hostie eucharistique, voulue par Jean Daniélo il y a 472 ans.

Bertrand Frélaut

Diaporama des photos de la Tour Renaissance

 

  • Tour_renaissance_01
  • Tour_renaissance_02
  • Tour_renaissance_03
  • Tour_renaissance_04
  • Tour_renaissance_05
  • Tour_renaissance_06
  • Tour_renaissance_07
  • Tour_renaissance_08
  • Tour_renaissance_09
  • Tour_renaissance_10
  • Tour_renaissance_11
  • Tour_renaissance_12
  • Tour_renaissance_13
  • Tour_renaissance_14
  • Tour_renaissance_15
  • Tour_renaissance_16
  • Tour_renaissance_17
  • Tour_renaissance_18
  • Tour_renaissance_19
  • Tour_renaissance_20
  • Tour_renaissance_21
  • Tour_renaissance_22
  • Tour_renaissance_23
  • Tour_renaissance_24
  • Tour_renaissance_25
  • Tour_renaissance_26
  • Tour_renaissance_27
  • Tour_renaissance_28
  • Tour_renaissance_29
  • Tour_renaissance_30
  • Tour_renaissance_31
  • Tour_renaissance_32


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe paroissiale

Situation de la cathédrale

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

 

 

Contacter le webmaster

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top