4ème dimanche du temps de l'Avent - Année B

Dieu, où demeures-tu ? Où est ta maison …

En ce temps où tous les jours, les actualités nous abreuvent de nouvelles souvent peu réjouissantes, eh bien je vous annonce une grande joie : dans 5 jours ce sera Noël !

Après une difficile période privée de célébrations dominicales et après ces 4 semaines du temps de l'Avent, notre désir d'entrer dans la joie de Noël va enfin se réaliser, par l'arrivée dans la crèche de l'Enfant Jésus .

Emerveillement des enfants devant la crèche de notre cathédrale, vous l'avez vue, … toute simple, toute dépouillée … mais oh combien touchante  ... Oui, regardez l'humilité de Dieu ...

Ce 24 décembre, les enfants viendront « voir », prier devant la crèche, l'Enfant Jésus, le Fils de Dieu, Dieu se faisant tout petit au milieu de nous, parmi nous.

Si l'on pose aux enfants la question : où habite Jésus ? Je pense qu'ils répondront spontanément : ''ben là, dans la crèche ! ''

Et Dieu, Lui, où habite-t-il ?

Frères et sœurs, vous avez remarqué que dans les textes qui nous sont proposés ce dimanche, cette question de la maison, de la demeure, revient à plusieurs reprises. Dans l'ancien testament que nous venons d'écouter dans la 1ère lecture, Samuel nous dit que David, devenu roi, habite enfin dans sa maison, une maison de cèdre. David alors, décide de construire une demeure digne pour l'Arche de Dieu qui est toujours sous la tente.

Maintenant que David a une demeure, il faut installer Dieu ! Et le prophète Nathan d'approuver : « Tout ce que tu as l’intention de faire, fais-le car le Seigneur est avec toi. »

Mais le Seigneur dans la nuit parle à Nathan pour lui dire qu’il ne faut pas faire de maison, ni de temple à Dieu, mais que c’est Lui, le Seigneur qui fera une maison à David, c’est à dire une descendance. La maison de Dieu pour toujours, ce n’est pas un temple, c’est quelqu’un, le Fils de Marie.

Pas besoin de maison pour Dieu, Il n’est pas là, à demeure, Il est en déplacement.  Dieu, Il est en Jésus, en tout homme, en chacun de nous.

Dans le Psaume 88, il est écrit : « J'ai juré à David, mon serviteur : j'établirai ta dynastie pour toujours, je te bâtis un trône pour la suite des âges. »

Nous sommes donc appelés à former une famille, une famille royale, puisque nous sommes tous, enfants de Dieu.

Le Pape François précise dans un message adressé lors de la prière de l'Angélus, le 20 octobre dernier que « Personne n’est exclu de la Maison de Dieu. »

Il rappelle que « Dieu invite tout le monde, sans discrimination et sans exclusion, mais que chacun doit se rendre disponible à un chemin de conversion. »

En nous nourrissant de sa Parole et de son Corps, Dieu vient habiter en nous. Il veut être avec nous et en nous, pour nous conduire vers le Royaume qu’il est venu annoncer.

Comme l'ange Gabriel qui est entré chez Marie, certains d'entre nous se sont déplacés toute cette semaine pour aller à la rencontre de personnes qui ne les attendaient pas, à la périphérie de notre paroisse, dans le quartier de Rohan – Clair Vallon, pour rendre visite, faire des visitations . Des rencontres surprises, inattendues, des échanges qui ont été surprenants,  parfois même bouleversants,  avec souvent ce besoin d'être écouté.

Dans ces immeubles aux portes fermées, qu'il ne faut pas craindre d'aller frapper, ou plutôt sonner, pour entrer en relation, nous pouvons aussi dire au Seigneur : oui Toi aussi "frappe à ma porte, Toi qui viens me déranger. Oui, frappe à ma porte, Toi, la misère du monde. Frappe à ma porte, le Dieu de toute ma joie. Je ne sais ni le jour ni l’heure, mais je sais que c’est toi, Seigneur.

Souvent Dieu frappe ainsi à notre porte, doucement, humblement, comme il a procédé avec Marie. Pour se donner, Dieu se propose, il ne s'impose pas.

La Parole de ce dimanche nous fait donc passer de David qui veut construire une maison pour Dieu, vers Marie, la femme qui laisse entrer Dieu chez elle .

Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m'advienne selon ta parole ».

Soyons nous aussi, comme Marie...  mettons-nous à la disposition du Seigneur pour laisser Dieu venir habiter en nous.

Le temps de Noël arrive mais il sera bien particulier avec les mesures sanitaires. Pour mieux préparer le chemin du Seigneur, je vous propose de reprendre des extraits de cette prière de saint François d'Assise,  lui qui a réalisé la première crèche vivante :

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie. »

François GOUTHE, diacre 


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

groupe ep 2020 vignette

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top