Homélie  1er dimanche Avent-  B

Frères et sœurs,

En AVENT, toutes !

Voici qu’une nouvelle aventure commence, nous voici au premier dimanche de l’Avent, les yeux et le cœur rivés vers l’essentiel pour commencer une nouvelle année liturgique qui nous conduira,  une fois encore, à suivre les pas de Jésus dans chacune des étapes de sa vie : de sa naissance à sa Résurrection et jusqu'à la Pentecôte.

C’est pour nous permettre de reprendre la route que l’Eglise dans sa pédagogie liturgique nous invite à à un temps de pause, d’attente pour souffler, car la nouvelle année que nous entamons devra être intense.

Ce temps de l’attente s’appelle l’AVENT, ce qui ne veut pas dire « auparavant », mais vient du latin « adventus » qui veut dire «avènement ». L’Avent, c’est un avènement, une venue.

La venue de quelqu’un, la visite de quelqu’un nous oblige à la préparer, à orienter notre activité vers lui, à orienter notre temps vers lui, de regarder en Avant ! Et cela transforme notre désir de  veiller.

  • Veiller, c’est-reconnaître nos faiblesses et nos limites pour demander l’aide d’un Sauveur. Une première écoute rapide – peut-être trop rapide – de la lecture du prophète Isaïe pourrait nous donner l’impression que le prophète attribue au Seigneur la responsabilité de l’égarement du peuple. Mais si nous regardons plus profondément ce qui nous est dit, c’est au contraire un acte de foi qui est proclamé. C’est la conviction que le renouveau de la vie du peuple élu dépend d’une intervention de Dieu et que seule cette intervention peut retourner les cœurs « Ah ! Si tu déchirais les cieux ! Si tu descendais ! s’écriait le prophète Isaïe.  Pourquoi nous laisses-tu errer hors de tes chemins ?  Pourquoi laisser nos cœurs s’endurcir ? » (1ère lecture).
  • Veiller, c’est-aussi être attentif, aux signes de la présence de Jésus venu en notre histoire. L’apôtre Paul (2è lecture) nous dit que Jésus est un Maître généreux et bienveillant: « En Lui vous avez reçu toutes les richesses, toutes celles de la parole et de la connaissance de Dieu (…) Aucun don de grâce ne vous manque à vous qui attendez de voir se révéler notre Seigneur Jésus Christ ».
  • Veiller, c’est-redire notre confiance à Dieu, même en cette période troublée où l’avenir peut paraitre incertain à beaucoup de nos contemporains. Au temps d’Isaïe (1ère lecture), le monde n’allait guère mieux, et beaucoup se demandaient si Dieu ne les avait pas oubliés.

Aujourd’hui, comme il y a 2000 ans, il faut se redire inlassablement, que Dieu ne reprend jamais sa parole. Il est vivant au milieu de nous. L’évènement de la Nativité a soulevé le monde.  « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière » (Isaïe 9/1) et cette Lumière, les ténèbres n’ont pu l’arrêter, et ne peuvent toujours pas l’arrêter.

Il est donc capital, qu’à Noël, nous soyons capables d’accueillir Jésus dans la crèche de notre coeur. Il ne faudrait pas manquer le moment de sa visite. Il ne faudrait pas qu’au moment de se venue, nous soyons endormis et indifférents  à l’évènement qui vient nous percuter. Nous l’entendrons la nuit de NOEL lorsqu’il est né à Bethléem : il n’y avait pas de place pour lui à l’hôtellerie et Marie et Joseph ont dû se réfugier dans une étable pour accueillir celui qui venait d’auprès de Dieu.

Cette image nous aide bien à comprendre comment nous sommes invités à vivre ce temps de l’Avent. D’abord comme un temps de l’accueil, un temps de l’ouverture du cœur, un temps de la vigilance. Sortons de nos endormissements et prenons bien conscience du don que Dieu fait aux hommes en la personne du Christ.

Eveillons notre vie à la visite de Dieu : ouvrons nos cœurs à la Parole de Dieu et à la rencontre de nos frères. Veillez et priez, tel est le leitmotiv qui nous est donné pour éclairer le chemin que nous avons à parcourir. Etre éveillés à la parole de Dieu, c’est-à-dire prendre le temps de la lire, la contempler, la savourer, de vérifier comment elle transforme notre vie. Veiller pour ne pas rester à l’écart de la visite de celui qui vient. Veiller pour ne pas être endormis et enfermés au moment où il frappe à la porte.

Tout cela est un trésor à partager. C’est pourquoi, j’ai souhaité, en ces temps d’Avent particulier, que notre paroisse entre dans un temps de mission pour partager les richesses reçues. Nous le ferons tout spécialement la semaine du 14 au 19 décembre aux quartiers Clair Vallon et Square de Rohan de notre paroisse. Rejoindre, écouter, partager, annoncer la manifestation de Dieu qui a déchiré les cieux et qui est venu. Nous en reparlerons.

En AVENT, TOUTES ! Soyons disposés à L’Accueillir et à le Reconnaitre. Maranatha, viens Seigneur Jésus ! AMEN. 

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

groupe ep 2020 vignette

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top