Que font les français le matin en se levant ? Que faisons-nous, Vannetais, le matin en nous réveillant ?

Selon un récent sondage, 61 % des français regardent leur smartphone ou leur tablette à peine deux minutes après leur réveil ! Et peut-être bien que nous faisons partie de ces statistiques ! Sourire !

Et il existe une nouvelle maladie : la nomophobie, c'est-à-dire l'angoisse d'être éloigné plus de 10 minutes de son téléphone portable ! Hyper-inquiétant !

Dis-moi quels jeux tu joues, quelles vidéos tu regardes, quels réseaux sociaux tu fréquentes et je te dirai qui tu es !

La télé, nous la regardons ; l'ordinateur, on se connecte ; le téléphone on est connecté !

Urgence et immédiateté - usage excessif - divergence entre vie réelle et vie numérique ! Constat, diagnostic...

Et si on acceptait de se réordonner aux réalités d’en-haut ? A celles qui élèvent l’âme et qui ancrent  nos existences dans le réel et plus encore dans la vie éternelle ?

"Vous êtes le sel de la terre ! Vous êtes la lumière du monde !" nous dit le Christ.

Ce n'est pas du virtuel, ce n'est pas n'importe quelle parole, dite par n'importe qui, et si j'ose dire s'adressant à n'importe qui. C'est Dieu qui parle.  

A l’époque de Jésus, le sel était une denrée très chère qui faisait l’objet d’un commerce intense, parce qu’il permettait de conserver la viande et le poisson. L’image du sel utilisée par Jésus est donc d’une très haute signification.

Toutefois, il ne faudrait pas se tromper sur le sens de cette métaphore. Jésus ne dit pas à ses contemporains qu’ils valent mieux que les autres. Mais, il leur rappelle qu’ils ont une immense responsabilité parce qu’ils ont été les premiers témoins de la nouveauté de l’évangile.

« C’est parce que je vous ai choisis, que vous êtes le sel de la terre, que vous êtes la lumière du monde ! »

Pour celui qui fait attention au vocabulaire biblique, il y a une opposition  entre terre: vous êtes le sel de la terre, et monde : vous êtes la lumière du monde.

A mon avis Jésus aurait pu dire également : vous êtes le sel du pays d'Israël, parce que vous êtes enracinés dans une terre, dans une histoire. Car avec Jésus, tout prend sens, toute l’histoire a un sens.

Autrement dit Jésus dit à ses disciples : soyez fiers d'être les héritiers du peuple que Dieu a libéré et qu'il libère sans cesse. Soyez fiers d'appartenir à un peuple aimé de Dieu. Prenez conscience que vous êtes membres de ce peuple choisi de Dieu.  

Remarquons au passage, que ce commandement d’être "Sel et Lumière"  est donné juste après les Béatitudes. « Heureux les doux, les bons, les purs, heureux ceux qui construisent la paix. » Comme si les Béatitudes étaient la clé d’ouverture pour devenir Sel et lumière à l’image du Christ.

Ne nous leurrons pas : le Christ incorpore à lui, seulement, uniquement, ceux qui le suivent sur le chemin des béatitudes.

Nous voyons bien que ce ne sont pas les outils modernes de communication digitale qui ont le pouvoir de transformer le cœur des hommes. Mais c’est la parole de Dieu. Isaïe dans la première lecture, nous dit  que le premier cadeau que reçoit celui qui écoute la parole de Dieu c’est la lumière intérieure :

Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante,  si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres.

Les hommes au cœur droit sont éclairés de l’intérieur à partir du Christ !

Il y a ce qui se voit à l'extérieur (= ce que l’on fait), et ce qui se réalise à l'intérieur : (= ce que l’on devient !)

Alors pour ne pas être « grain de sable » mais saveur de sel, pensons chaque matin à nos besoins essentiels et urgents :

  • Premier besoin : Une lumière, un sauveur qui puisse vraiment faire miséricorde. Se souvenant de tout, le  numérique ne pardonne rien. Il stocke les informations et n'en oublie aucune, même quand on croit avoir "vidé la corbeille". Croire au Christ Lumière, c'est nous assurer alors d'un Libérateur qui ne garde pas en réserve nos péchés confessés !
  • Deuxième besoin : Une lumière, un sauveur qui assume la vulnérabilité. L'engouement pour le virtuel exprime quelque chose de la peur de mourir. La peur de ne plus être joignable n'est-elle pas une expression cachée de la peur de mourir ? Accepter notre vulnérabilité, c'est reconnaître que nous sommes dépendants les uns des autres ; c'est aimer les autres comme ils sont avec leur personnalité et leurs limites. L'acceptation de la vulnérabilité conduit à la compassion et à la communion.
  • Troisième et dernier besoin : une lumière, un sauveur qui nous ouvre aux fins ultimes. Ce monde de connexion à haut débit avec forfaits illimités peut donner l'illusion de l'infini de notre vie sur terre. Nous sommes mortels, de passage et en apprentissage. Se déconnecter du virtuel afin de se reconnecter à l'essentiel... Une manière de préparer son CIEL.

"Vous êtes le sel de la terre - Vous êtes la lumière du monde".

Pour nous aujourd’hui, être sel de la terre et lumière du monde c’est  toujours un commandement qui nous vient du Christ ….  et il est sans condition, car  il ne dit pas : "Vous serez le sel de la terre SI vous réussissez, SI vous évangélisez, SI vous êtes de bons enfants ou de bons parents, de bons citoyens".

Cependant, Il met en garde : le sel doit rester du sel sinon il ne sert plus à rien : « s’il vient à s'affadir, les passants le piétinent ».

Nous avons donc le devoir de donner « saveur d’humanité et goût de Dieu » à nos contemporains. Une saveur bien dosée, bien mesurée, afin de ne pas éclipser Celui qui est la vaie Lumière : Jésus le Christ. AMEN

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

groupe ep 2020 vignette

logo guide michelin 2019   Pour la 3è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2019,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :
Back to top