Beaucoup, parmi nous, avons offert ou reçu des cadeaux à NOEL !

 C'est toujours une JOIE de donner et aussi de recevoir !

 Le curé, lui, en a reçu un d'un goût tout à fait original et surprenant : "une paire de chaussettes avec inscrit sur chaque chaussette « L'abbé attitude »  (en 2 mots abbé et attitude et entendez : la béatitude). Sourire...

Si "Béatitude" s'approche de BONHEUR, alors soyons heureux ce matin, de célébrer ensemble la fête du baptême de notre Seigneur Jésus-Christ, avec vous, chers parents qui avez baptisé l'un de vos enfants en 2019, avec vous chers adultes, qui allez très bientôt entrer en démarche de catéchuménat !

Accepter la SURPRISE et de nous LAISSER-FAIRE !

Nous voici au bord du Jourdain [nb : nous y serons physiquement au mois d'octobre avec les PELERINS de notre paroisse] : Jésus vient à Jean pour être baptisé ! Jean-Baptiste est sidéré, saisi d'effroi : il a annoncé celui qui était plus grand que lui, celui qui baptise dans l'Esprit Saint et qui vient pour sauver le monde ; et voilà que les rôles sont inversés. Jésus ne vient pas pour baptiser Jean mais pour être baptisé par lui. La surprise est telle que Jean refuse : il « s'oppose énergiquement » à Jésus dit le texte original. Même Jean dont la mission, le but de la vie était de préparer la venue du Messie ne comprend pas ce dernier et rejette sa manière de s'y prendre. Cela a de quoi nous rassurer quand parfois dans notre vie, nous résistons nous-mêmes à l'action de Dieu dans notre vie.

Le premier à devoir vivre un retournement, une conversion, une inversion des rôles, c'est donc Jean-Baptiste lui-même. Il doit laisser faire Jésus et abandonner ses schémas mentaux : le Messie n'est pas tout à fait ce qu'il attend. Les pensées et les voies de Dieu sont plus hautes mais surtout plus profondes que les siennes.

Cette contestation de la manière de faire de Jésus n'est pas sans rappeler celle de Pierre dans une semblable situation, celle du lavement des pieds le jeudi saint : « Toi Seigneur me laver les pieds ? Jamais ? » (Jn 13,6). Pierre résiste à l'abaissement de son Maître, de la même façon que Jean-Baptiste. Oui, Jésus est descendu plus bas, plus profond que nos prévisions ! C'est bien tout le sens du baptême qui annonce la descente de Jésus au fond de la mort et des enfers : il est descendu si bas que nul ne peut descendre plus bas et c'est pourquoi en remontant vers le Père au jour de la Résurrection, il emporte avec lui toutes nos détresses et souffrances humaines. Les Pères de l'Église ont vu en effet dans la descente de Jésus dans l'eau du Jourdain le symbole et la préfiguration de sa plongée dans la mort. Le Christ est descendu jusqu'au fond de notre humanité, dans notre péché, pour nous en sauver. Il l'a fait gratuitement, sans nécessité de notre part. Le baptême de Jésus est l'anticipation de sa Pâque et de notre salut.

Voilà ce qui était difficile à comprendre pour Jean et Pierre : Dieu sauve en s'abaissant !

C'est pour cela qu'il est bon que nous réfléchissions, en communauté chrétienne, à la foi de notre baptême, en disciples-missionnaires de notre Église, en cette année où l’on va construire le nouvel espace baptismal qui sera situé dans cette superbe Tour Renaissance (unique en France !) de notre cathédrale !

Par notre baptême et par la médiation de l'Église « Corps du Christ », nous avons, chacun d'entre nous, reçu cette Parole de Dieu en notre faveur: "Tu es mon fils bien-aimé, en toi j'ai mis tout mon amour". Grâce à Jésus, je suis, nous sommes devenus enfants de Dieu. C'est un don définitif. Non pas la garantie d’une "rente universelle à point", mais la garantie d’une "vie éternelle d'amour et de joie auprès de Dieu". Car à l'inverse des hommes (et de la logique de Jean-Baptiste peut-être aussi), Dieu n'est pas un gestionnaire pointilleux et mesquin qui compte les points de chacun dans un grand ordinateur, il ne distribue pas de malus ou de bonus, car il veut que nous soyons tous sauvés, "sauvegardés" dans son amour !

Nous sommes ici au cœur de la foi chrétienne : le salut est universel, pour tous !

C’est pourquoi, dans la joie de notre baptême, il nous faut vivre la même conversion, la même inversion que Jean-Baptiste : accepter parfois de ne pas comprendre les manières de faire de Jésus mais le laisser faire, le laisser agir dans nos vies. Car « il nous conduit par le juste chemin » même si nous le ne voyons pas toujours. Dieu s'abaisse à nos pieds en son Fils : nous laisserons-nous enfin toucher, atteindre ? Consentirons-nous à le suivre en marchant derrière lui tous les jours ?

Marcher : la foi, ça commence par les pieds, car il faut y aller, avancer !

Alors oui il faut être bien chaussé spirituellement  …. et si on a des chaussettes estampillées « la  béatitude », alors là c’est un plus ! Merci pour ce cadeau original et bien pensé !

Heureux, bienheureux, bien aimés …. c’est ainsi que Dieu qualifie ceux que le baptême a engendré dans la foi et fait renaitre de l’eau et de l’Esprit !

  • Souvenons-nous avec ferveur de notre baptême et n'ayons pas peur des cieux ouverts qui proclament l’incroyable béatitude « tu es mon enfant bien-aimé ! »
  • Souvenons-nous aussi, que la mission de notre paroisse cathédrale est de relayer cette béatitude en posant sur tous les candidats au baptême, les fondations d’une vie divine appelée à grandir. Le baptême est une affaire de famille, de communauté vivante.

Soyez les bienvenus vous tous qui allez cheminer vers le baptême !  Un baptême d'immersion, d'illumination et de libération... AMEN.


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

groupe ep 2020 vignette

logo guide michelin 2019   Pour la 3è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2019,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :
Back to top