Homélie -Toussaint 2019

"Dans l'aujourd'hui, se joue la vie éternelle". Pape François.

Quelle Toussaint voulons-nous réellement vivre, frères et soeurs !

"Dans l'aujourd'hui, se joue la vie éternelle" !

Visitant des personnes âgées dans une maison de retraite de Vannes il y a quelques jours, une dame me dit : "j'ai peur de la mort. Il faudrait que l'on en parle" ! (Nous en parlerons car nous avons pris RDV !)

Certains consultent des astrologues, d'autres contractent des assurances-vie ! Quel sera mon avenir ?

Le désir du ciel nous renvoie à l'instant présent car il n'y pas d'autres temps pour être et s'unir avec Dieu que celui que nous sommes en train de vivre.

Qui sait quand et comment nous mourrons ? Personne ne le sait. Si on se convertit aujourd'hui, c’est dans une perspective unique : celle du grand Passage vers la Vie éternelle où tout sera contemplation, louange, chants de joie et de victoire autour du Trône de l’Agneau immolé  ….. avec  l’univers sauvé, rassemblé, unifié dans l’amour …. Le temps sera suspendu pour toujours.

Contempler l'au-delà, oui, c'est très beau et c'est magnifique ! Mais, l'espérer c'est encore plus fort. Seulement, avant, il faut vivre l'ici-bas, maintenant, du mieux possible ....

Dieu ne nous donne sa grâce que pour aujourd'hui : "L'aujourd'hui EST ce qui ressemble le plus à l'éternité ; mieux encore : l'aujourd'hui est étincelle d'éternité. Dans l'aujourd'hui se joue la vie éternelle" (Pape François, JMJ Rio, 28 juillet 2013).

Pour vivre cela, Saint Jean nous met sur la bonne piste : être saint, c'est vivre en profondeur notre identité d'enfants de Dieu.

Plus nous nous exercerons à vivre de cette identité dès maintenant, plus nous serons prêts pour le grand passage qui nous placera dans la vie des ressuscités.

Alors "nous serons semblables à Dieu car nous le verrons tel qu'il est".

  • Nous deviendrons alors pleinement ce que nous avons cherché à être, les enfants du Père ;
  • Nous verrons Dieu dans son Fils et tout ce que nous contemplerons s'imprimera en nous ;
  • Nous deviendrons enfants du Père par le Fils dans la lumière de l'Esprit.

Tel est le terme de notre route et nous avons besoin d'une vie pour nous y préparer. Apprendre un peu plus chaque jour à vive en enfants de Dieu.

La sainteté n'est pas une perfection morale inatteignable ou désespérante ; c'est la participation à la vie même de Jésus dès aujourd'hui.

Il s'agit pour nous d'imiter le Christ, sans faire du copier-coller ! Car si Dieu nous a donné une intelligence et une raison, c'est pour que nous nous en servions, pour vérifier, analyser, scruter la cohérence de nos actes avec tout ce que nous suggère l’Esprit-Saint dans le silence de la prière.

Notre sainteté est une invitation à ETRE et à FAIRE ; elle est à créer chaque jour par le don de l'Esprit Saint. Elle n'est pas réservée à ceux qui sont dans ces situations extrêmes. Elle est offerte à tous, à travers les circonstances de la vie, et jusque dans le plus ordinaire des jours.

Dans sa belle exhortation "La joie et l'allégresse", le Pape François l'a rappelé avec force :

"J'aime voir la sainteté, dit-il, dans le patient peuple de Dieu : chez ces parents qui éduquent avec tant d'amour leurs enfants, chez ces hommes ou ces femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison, chez les malades, chez les religieux âgés qui continuent de sourire. C'est cela la sainteté "de la porte à côté", de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu".

Si les Béatitudes nous sont données en ce jour de Toussaint, c’est parce qu’elles sont un chemin de joie (chacune d’elles commence par le mot « Heureux » ) et non des commandements.

Ce sont des propositions, des choix de vie qui n’écrasent pas mais qui insufflent un élan, une mise en route sur le chemin de Jésus lui-même et que nous sommes appelés à suivre avec lui et derrière lui.

Car Jésus, lui-même, est celui qui accomplit toutes les béatitudes : il est  pauvre de coeur, affligé, doux, affamé de justice, miséricordieux, il a un coeur pur, il est artisan de paix, il a été persécuté pour la justice.

C’est ce portrait de Jésus qui nous est proposé aujourd’hui, pour qu'il devienne le nôtre, non par notre propre force, mais par le don de l'Esprit Saint qui fera en nous beaucoup plus que nous n'osons imaginer.

Devenir saint est impossible tout seul et cela ne se réalise que par le Christ et en lui.

Cela passe par notre engagement concret pour nous approcher de lui dans la prière, pour le connaître dans les Ecritures, pour nous inspirer de sa vie et de celle de tous les Saints.

Moins nous fréquenterons Jésus et plus nous aurons des idées déformées de la sainteté, avec des accents moralisateurs. Nous deviendrons alors des pharisiens et des désespérés de la sainteté.

La joie de Dieu est celle des pauvres, ceux-là mêmes qui n'ont que Lui, mais qui, justement, ont compris que Dieu seul suffit pour combler une vie !

Que dirai-je à cette grand-mère, dans sa maison de retraite, qui attend et qui a peur de la mort ?

  • Je la regarderai et l'écouterai jusqu'au bout ;
  • Je l'inviterai à entrer dans la confiance en faisant mémoire des moments heureux de sa vie, en présentant ses blessures, en déposant ses souffrances ;
  • Je l'inviterai encore à plonger dans la MISERICORDE en accueillant le mystère des derniers instants ; en abandonnant le moment de sa mort entre les mains du Père ;
  • Je l'inviterai enfin à entrer dans l'ESPERANCE en CONTEMPLANT l'au-delà pour mieux vivre ce qu'elle a encore à VIVRE ici-bas ; en faisant grandir en elle le DESIR du CIEL.

AMEN

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

logo guide michelin 2019   Pour la 3è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2019,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :
Back to top