Homélie 28ème dimanche du temps ordinaire B
Canonisation du pape Paul VI

Au cœur du Synode des jeunes qui se tient à ROME actuellement, le Pape François préside ce matin la canonisation de 7 personnes dont deux que nous connaissons un peu mieux : le Pape Paul VI et Mgr Oscar ROMERO, ancien archevêque de San Salvador !

Belles personnes qui nous sont maintenant proposées comme modèle de sainteté !

Certains, parmi vous, ont bien connu Paul VI : homme de dialogue, doté dit-on d'une belle sensibilité et d'une grande délicatesse,  il transmettait non seulement une doctrine mais aussi une spiritualité, une mystique. C'était un grand mystique. Choisissant le nom de Paul à l'aube de son pontificat, il était habité par le souci constant de la mission universelle. C'est le premier pape à voyager sur le plan international dans le but de rejoindre les non-chrétiens.

Dans son exhortation apostolique, "La joie de l'Evangile", la première référence que cite le Pape François, c'est Paul VI pour rappeler que, dans l'évangélisation, ce ne sont pas les techniques, les méthodes, mais d'abord le souffle, l'enthousiasme, l'élan et la joie qui l'emporte. "Evangelium Nuntiandi" restera le texte de référence, le grand texte de base de l'évangélisation !

"L'homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres ou s'il écoute les maîtres, c'est parce qu'ils sont des témoins"

Paul VI, était un apôtre de l'Esprit Saint, et un de ses rêves, était que le Concile Vatican II dont il a poursuivi la réflexion et la mise en oeuvre à la mort de Jean XXIII en 1963,  soit suivi d'une floraison de saints. Pour lui, ce sont les saints qui feront appliquer le concile. Des saints laïcs notamment. Il est exaucé, si je suis dire, étant canonisé aujourd'hui avec 6 autres personnes dont plusieurs laïcs.

 « J'ai prié et le discernement m'a été donné. J'ai supplié et l'esprit de Sagesse est venu en moi" - "Elle est vivante la Parole de Dieu, elle va jusqu'au point du partage de l'âme et de l'esprit, elle juge des intentions et des pensées du cœur ».

S'appuyant sur la prière et l'écoute de la Parole de Dieu, Paul VI a affronté courageusement les questions éthiques et anthropologiques de son temps. Tout comme le Pape François l’a encore fait mercredi dernier lors de sa catéchèse hebdomadaire. Au delà de l'émotion suscitée par les propos du Pape il y a quelques jours, il faut surtout essayer de comprendre ce qui se passe et cela demande un petit effort intellectuel.

Les propos du Pape dispensent un enseignement destiné à des personnes de confession catholique d'abord et qui, in fine, n'oblige personne. L'émotion ressentie sera d'autant plus vive, si on retranche ces propos de leur contexte. Il s'agit des catéchèses hebdomadaires du mercredi. La Pape propose un cycle de commentaires sur des points de la foi catholique. En ce moment, il explique les dix commandements, et ce 10 octobre en particulier le 5ème commandement : "Tu ne tueras pas".

L'intention du Pape est simple : il s'agit d'inviter à prendre conscience des traitements tragiques que subit l'être humain aujourd'hui, et du « mépris pour la vie ». Il avait déjà abordé ce thème en dénonçant la « culture du jetable » qui considère les êtres humains comme des déchets. Il observe que des hommes tuent : la guerre, l'esclavage moderne, les migrants noyés, les personnes âgées abandonnées, les pauvres déclassés, et l'enfant à naître avec ou sans pathologie. Assumant son rôle, le Pape enseigne, tout comme Paul VI en son temps. Rappelons-nous son cri à la tribune de l’ONU en 1965 « Jamais plus la guerre » et dans un autre domaine, la régulation des naissances « Humanae Vitae ».

Le Pape enseigne. C'est sa mission et son droit. Il ne vise nullement à remettre en cause de l'IVG dans le droit français, mais il interroge. A cela s'ajoute, le phénomène de la "petite phrase" et de l'emploi de l'image : le langage en images.

Parler du recours à un « tueur à gage » est une image destinée à interpeller les consciences.  Une image choc qui signifie " payer quelqu'un pour éliminer quelqu'un, et résoudre un problème ". L'emploi de cette analogie aide à se figurer les choses et les évènements. Cette analogie cherche à éclairer le mécanisme de l'élimination d'un gêneur, sans toutefois résoudre le vrai problème.

On peut, bien entendu, ne pas le voir ainsi, mais il serait faux de dire que le Pape désignait nommément les médecins pratiquants de l'IVG comme des "tueurs à gages". Il a conscience de ce que chaque personne est unique et aimable, de ce que chaque situation est particulière. Il ne juge pas le fait d'avoir eu recours à une IVG dans sa vie. Il sait que Dieu aime et pardonne. Mais il voit que les êtres humains ne s'aiment pas et ne s'accueillent pas et éliminent les personnes pour résoudre les problèmes. C'est donc bien une comparaison portant sur le mécanisme de résolution d'un problème qu'il interroge avec douleur. Il est hélas, et vous le savez, difficile de résister au raccourci facile si le buzz domine !            

À l’homme riche qui demande à Jésus ce qu'il doit faire pour avoir la vie éternelle en héritage, il lui est répondu qu'il ne s'agit pas d'en faire plus, qu'il ne s'agit même pas de faire mieux, il s'agit de faire tout autrement ! Il s'agit de retourner sa vie de l'intérieur, c'est une véritable conversion ! Cette personne n'avait pas réalisé que parler de "vie éternelle", cela exige un basculement absolu, un basculement en Dieu, un acte de foi aussi considérable en la bonté de Dieu.

Que l’on soit riche ou pauvre, tous, nous aurons tôt ou tard, le devoir de quitter "le vieil homme" pour naître à "l'homme nouveau".

Par l'intercession de Saint Paul VI et des nouveaux saints que l'Eglise proclame aujourd'hui, ne cessons jamais de vivre de la pédagogie du Christ : Aimer avec un bon regard et un bon sourire, prier, discerner, écouter la Parole de Dieu et annoncer la Vérité qui rend libre ! AMEN

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe paroissiale

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Contacter le webmaster

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

     logo guide michelin 2018Pour la 2è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2018,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Back to top