Homélie 4ème dimanche de Carême B

C’est l’époque des rhums et des consultations chez le médecin. On sort avec une ordonnance, RDV à la pharmacie la plus proche, dès qu’on aura trouvé une croix verte clignotante enroulé du fameux serpent. Mais qui s’est déjà demandé ce que signifie ce caducée ?  Et bien figurez-vous qu’aux temps anciens, et notamment au temps de Moise, on croyait qu’en regardant le caducée du dieu Hermès, c’est-à-dire un serpent de bronze enroulé autour d’une branche d’olivier, on guérissait

Elevez maintenant votre regard vers cette croix au-dessus du chœur pour comprendre ce que nous dit le Seigneur aujourd’hui : on passe du serpent enroulé sur la branche, au christ enroulé sur la croix. Du mythe à la foi. De la guérison du corps à la guérison du cœur. La parole de Dieu nous dit aujourd’hui que le vrai médecin, celui de la vie éternelle, c’est Jésus Christ.

Commencez par vous rappelez la relation que vous entretenez avec votre médecin. Vous lui faites confiance parce que c’est un homme qui vous veut du bien. Alors pourquoi penser que Jésus-Christ voudrait autre chose que notre bonheur ? C’est vrai qu’on pense parfois « Jésus va me juger, Jésus va me dépouiller… » Mais c’est tout l’inverse, « Dieu est riche en miséricorde » nous dit Saint Paul en 2ème lecture! Il n’est pas là pour nous condamner, il est là pour nous sauver.

Avez-vous admirez la preuve dans cet épisode de la 1ère lecture ? Le peuple d’Israël est au bord du précipice à cause de son mauvais comportement, mais le Seigneur reste avec lui. Par la voix des prophètes il le met en garde « attention, mon enfant, si tu continues tu vas tomber ». Et le peuple d’Israël n’écoute pas, il chute encore et se retrouve en esclavage, à Babylone. Mais Dieu reste avec lui, il inspire le nouveau roi Cyrus de libérer le peuple d’Israël après 70 ans d’exil. Dieu veut que tout concoure à notre bien parce que Dieu nous aime. Dieu pardonne tout et Dieu pardonne toujours parce qu’il veut nous donner la vie !

Revenons à notre consultation chez le médecin. On ne se guérit pas soi-même, de même on n’obtient pas la vie éternelle par soi-même, par nos bons actes de charité. Il nous faut un médicament, un secours extérieur, ce qui nous guérit c’est la foi en Jésus-Christ. Dans l’évangile ce matin on retrouve 5 fois le mot croire. Et saint Paul ajoute que c’est bien  « par le moyen de la foi » que nous sommes sauvés. A une amie qui lui disait « J’ai perdu la fois », Claire de Castelbajac répondait du tac au tac : « alors ça vaut le coup pendant de prendre deux minutes pour la retrouver ! ». Deux minutes c’est un peu court mais un carême c’est un temps tout à fait suffisant pour accueillir le don de la foi avec un cœur nouveau!

Prions la Vierge Marie,  mère de miséricorde, qu’elle dépose dans nos cœurs la certitude que nous sommes profondément aimés de Jésus-Christ qui nous donne la vie.

Abbé Antoine Le Garo, diacre


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe paroissiale

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Contacter le webmaster

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

     logo guide michelin 2018Pour la 2è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2018,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Back to top