31ème dimanche du TO - A

  • lectures : Malachie 1/14-2/10 ; psaume 130 ; Thessaloniciens 2/7-13 ; Matthieu 23/1-12

En écho aux reproches que recevaient autrefois les prêtres par la bouche du prophète Malachie, dans la première lecture, Jésus condamne sévèrement l’hypocrisie de ceux qui ont reçu la charge d’enseigner et de conduire le peuple de Dieu sur les chemins de la vérité et de la sainteté, abusant de la confiance que leur accorde leur statut dans la société.

Jésus fustige les comportements des guides indignes, des bergers pervers, tous ceux-là qui font œuvre d’asservissement là où ils ont mission de libérer : c’est la discordance entre le dire et le faire, la recherche de sa propre gloire et le fait de lier de pesants fardeaux sur les épaules des gens livrés alors à la culpabilité et à l’angoisse quand ils attendaient la paix et la joie de vivre.

S’adressant à la foule, Jésus l’appelle à prendre de la distance par rapport  ce qu’ils entendent des scribes et des pharisiens.

S’adressant aux disciples, il les met en garde afin qu’ils ne reproduisent pas ces attitudes lorsqu’ils enseigneront à leur tour. Les chrétiens de Thessalonique, dans la deuxième lecture, ont accueilli la Parole du salut car ceux qui l’ont annoncée n’ont montré aucune supériorité ; au contraire, ils ont su, conscients de leur pauvreté et pénétrés de miséricorde, les aimer avec douceur et affection.

La situation stigmatisée par le Christ n’appartient pas seulement au passé. Nous la rencontrons dans l’Église et dans nos assemblées dont nous voulons cependant faire des communautés fraternelles.

  • Reconnaissons que nous sommes pécheurs. Reconnaissons que nous devons demander pardon.
  • Reconnaissons que nous devons demander la grâce de la purification et de la conversion.
  • Reconnaissons que nous devons nous délivrer de ce que le pape François appelle « la mondanité spirituelle », ce qui n’a pas plu à tout le monde !

Voici ce qu’il écrit dans son exhortation « La joie de l’Évangile » :

« Cette obscure mondanité se manifeste par de nombreuses attitudes. Dans certaines d’entre elles, on note un soin ostentatoire de la liturgie, de la doctrine ou du prestige de l’Église, mais sans réelle insertion de l’Évangile dans les besoins concrets du peuple de Dieu. La vie de L’Église se transforme alors en une pièce de musée ou devient la propriété d’un petit nombre. Dans tous les cas, elle est privée du sceau du Christ incarné, crucifié et ressuscité ; elle se renferme en groupes d’élite, elle ne va pas réellement à la recherche de ceux qui sont loin, ni des immenses multitudes assoiffées du Christ. Il n’y a plus de ferveur évangélique, mais la fausse puissance d’une autosatisfaction égocentrique ».

En célébrant l’Eucharistie, entrons dans l’action de grâce offerte au Père de miséricorde par son Fils le Christ, Jésus, le Maître doux et humble de cœur dont « le joug est facile à porter et le fardeau léger » (Matthieu 11/30)

P. Jean-Baptiste JEGO


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe paroissiale

Situation de la cathédrale

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

 

 

Contacter le webmaster

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top