Quel vêtement porter ?

Nous voici à quelques heures de NOEL.  

Cette année, le 4ème dimanche de l’Avent se situe à quelques heures du mystère de la Nativité et nous chantons à la messe : « Venez Divin Messie, nous rendre espoir et nous sauver, venez, venez et venez ! ».

Pour beaucoup de nos contemporains, ces heures-ci riment avec préoccupation de la tenue du réveillon !

Pour nous, chrétiens, c’est peut-être une occasion privilégiée de réfléchir au vêtement que nous voulons porter « devant la crèche » et plus encore, devant le Christ qui vient à notre rencontre chaque jour, chaque dimanche et non pas seulement à NOEL !

Quel vêtement conviendra-t-il donc de porter pour bien vivre le mystère de Noël dans la clarté de notre vocation baptismale ?

  • Ce devra être un vêtement d’émerveillement, pour nous réjouir de l’Alliance qui se réalise entre le ciel et la terre dans le mystère de la nativité.
  • Ce devra être un vêtement de douceur et d’amitié à la manière du Petit Prince qui disait qu’il faut « s’habiller le cœur » pour réussir une rencontre vraie.
  • Mais, ce vêtement ne devra pas être alourdi des pacotilles de l’existence (mérites, grades, fonctions) parce que cela ferait écran à l’essentiel : l’humilité d’un enfant-couché dans une mangeoire.

De même que la tenue d’une demoiselle d’honneur ne doit pas rivaliser avec la robe de la mariée, de même notre vêtement ne devra pas être guindé, sophistiqué. Il devra être assorti aux langes immaculés de Celui qui vient à notre rencontre.

Saint Paul parle de revêtir le Christ (Ep 4, 24).

Or, le vêtement du Christ, c’est celui du serviteur : ce linge dont il s’entoure pour laver les pieds de ses disciples (Jn 13, 14).

Prendre la livrée du serviteur, c’est donc s’habiller de telle façon qu’on ne craigne pas de se salir les mains et les pieds pour ses frères.

Mais l’Apocalypse parle aussi de laver son vêtement dans le sang de l’Agneau.

Il s’agit bien sûr de la rémission des péchés qui nous est obtenue par la Pâque du Christ.

Porter le vêtement qu’il convient à la rencontre de Noël, revient donc à ne pas craindre de venir avec nos pauvretés morales et spirituelles, nos indignités, pourvu que notre cœur sache se réjouir à l’unisson d’une fête qui est célébrée.

 « Ne vous inquiétez pas pour votre corps, de quoi vous le vêtirez » nous dit l’évangile (Mt 6, 25).

Le message de NOEL c’est un tout petit enfant simplement revêtu de langes. Et les langes de NOEL préfigurent humblement la livrée du SERVITEUR de Pâques…

De la crèche au crucifiement, Dieu nous livre un profond mystère …

A ce soir, avec votre TENUE

P. Patrice MARIVIN, 24 décembre


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe paroissiale

Situation de la cathédrale

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

 

 

Contacter le webmaster

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :
Back to top