Gabriel DESHAYES

Ce dimanche, à Sainte Anne d’Auray, Mgr CENTENE célèbre une messe à l’occasion du 250ème anniversaire de la naissance de Gabriel DESHAYES.

Si notre diocèse s’apprête à entrer très prochainement dans le grand « JUBILE SAINT VINCENT FERRIER », il nous faut aussi apprendre à mieux connaître Gabriel DESHAYES, belle figure de notre diocèse et qui - en bien des points - a encore des «choses » à nous dire aujourd’hui.

Gabriel est né à BEIGNON le 6 décembre 1767. Ordonné prêtre pendant la Révolution française, il vit dans la clandestinité.

Ainsi, pendant plusieurs années, il exerce son apostolat en prêtre invisible le jour et protégé la nuit dans des greniers ou des granges pour célébrer la messe et les sacrements.

Plus tard, après quelques années comme vicaire à Paimpont et  Beignon, en 1805 exactement,  le Père DESHAYES est nommé, par Mgr DE PANCEMONT, curé d’Auray.

Il est dans la force de l’âge et il prend vite la mesure de ses responsabilités.

Deux aspects de sa personnalité ressortent au cours des quinze années à Auray et des vingt années ensuite à Saint-Laurent-sur-Sèvre : il est prêtre fondateur et prêtre social.

De fait, prêtre fondateur, il l’a été :

  • d’abord, des Sœurs de Saint Gildas des Bois, puis avec Jean-Marie DE LA MENNAIS, des frères de l’instruction chrétienne.
  • ensuite, refondateur des frères de Saint Gabriel et conseiller, au tout début, des sœurs du Sacré-Cœur de Saint-Jacut-Les-Pins.
  • enfin, supérieur religieux des deux congrégations montfortaines : les Missionnaires de Marie et les Filles de la Sagesse.

Il fut aussi ami des pauvres et des exclus. A son arrivée à Auray, constatant qu’à la prison (qui venait d’être bâtie récemment), les prisonniers connaissaient une promiscuité, une oisiveté mais aussi des brimades de toutes sortes, il mobilisa toute son énergie pour les faire sortir de ces fléaux et leur redonner dignité et courage.

Parmi toutes ces initiatives sociales, une autre, la plus belle sans doute fut l’ouverture en 1810, à la Chartreuse, d’une classe pour le enfants (filles et garçons) sourds-muets.

L’hyperactif qu’était Gabriel DESHAYES montra une grande tendresse, nulle part plus sensible, qu’à l’égard des enfants sourds-muets.

Lui-même, pour mieux communiquer avec eux, s’était initié à la méthode des signes.

(Notons au passage, la belle mission diocésaine de François Gouthe, diacre de notre paroisse, qui poursuit aujourd’hui, le service d’apostolat initié par Gabriel Deshayes auprès des personnes malentendantes.)

En mars 1821, il quitte Auray pour Saint-Laurent-sur-Sèvre pour d’autres fonctions et d’autres apostolats. Il y décède 20 ans plus tard, le 28 décembre 1841. Sa tombe se trouve dans une humble grotte au bas du cimetière des Filles de la Sagesse à Saint-Laurent-sur Sèvre.

Belle figure de pasteur !

Le Père DESHAYES a un vrai message à nous communiquer aujourd’hui.

Puisse-t-il intercéder pour notre paroisse et notre diocèse.

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe paroissiale

Situation de la cathédrale

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

 

 

Contacter le webmaster

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top