Le 9 avril 2018, le Pape François a publié la nouvelle exhortation apostolique qu'il a préparée en pensant au prochain synode des Jeunes.

Titre de cette exhortation : Gaudete et Exsultate.  Dans cette exhortation, il lance un vibrant appel à la sainteté dans le monde actuel.

C'est un texte lumineux (d'une centaine de pages) qui a été  signé le 19 mars dernier, en la fête de saint Joseph et publié le jour de l’Annonciation.
Joseph et Marie sont donc les deux figures de sainteté qui encadrent cet écrit  rédigé avec une incroyable simplicité.

Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse !

A tous ceux qui cultivent la sinistrose, et à tous ceux qui posent un regard négatif ou dubitatif, sur le visage de l'Eglise de ce temps, selon l'expression du Concile Vatican II, le pape oppose une joie profonde, indéracinable parce qu'émanant de l'Évangile et tout particulièrement de l'enseignement de Jésus. 
Heureux, soyez 10 fois heureux, comme cela est énoncé dans les Béatitudes, semble nous dire le Pape François, pour qui la joie est une constante fondamentale pour lui.

De fait, après avoir écrit « La joie de l’amour » (Amoris laetitia) pour les couples et les familles, et, « La joie de l'Evangile » (Evangelii gaudium) pour le monde, il propose  « la Joie de la sainteté » à tous !

En cinq chapitres, le pape défriche les itinéraires possibles de la sainteté.  « Pour être saint, il n’est pas nécessaire d’être évêque, prêtre, religieuse ou religieux. Bien des fois, nous sommes tentés de penser que la sainteté n’est réservée qu’à ceux qui ont la possibilité de prendre de la distance par rapport aux occupations ordinaires, afin de consacrer beaucoup de temps à la prière. Il n’en est pas ainsi. » (§14)

Le pape encourage des saints enracinés dans le réel et dans la société quelles que soient les difficultés, car tout vient de Dieu pour peu qu'on garde le fil rouge de la grâce, et l'espérance profonde que rien n'est jamais définitivement perdu. 

Le pape souligne aussi que la sainteté passe par la charité qui se trouve « au centre » (§60), en suivant les Béatitudes « carte d’identité du chrétien » (§63), et en portant secours aux pauvres, aux malades, à l’étranger : « être saint ne signifie pas avoir le regard figé dans une prétendue extase » (§96). 

Notre chemin vers la sainteté est aussi une lutte constante, contre les forces du Mal qui tiraillent notre liberté.

Et le mal sait prendre des formes insidieuses  que le pape énumère ainsi :  « Le monde des ragots, fait de gens qui s’emploient à critiquer et à détruire, ne construit pas la paix » (§87) Calomnie, tiédeur, autoréférentialité, égoïsme, tromperie… et « aveuglement confortable et autosuffisant » sont des formes que le pape dénomme « corruption spirituelle » (§165).  

Pour lutter contre le mal,  le pape recommande l'humilité de « l'examen de conscience quotidien » (§169).

Et pour conclure il propose à tous de savoir regarder les saints et en particulier les saintes à cause de leur génie féminin. Tous et toutes ont su traverser l'existence en surmontant les épreuves et en gardant au coeur un amour indéfectible pour Dieu et pour leurs semblables. Voici ce qu'écrit Amélie Nothomb au sujet des saints :

.".. les saints me bouleversent : saint Augustin et les deux Thérèse, absolument grandioses : Thérèse d’Avila et Thérèse de Lisieux. Cette petite carmélite qui est si grande ! Les saints sont pleins d’amour, de sagesse et d’intelligence ; ils ont des fulgurances qui peuvent m’aider au quotidien." (Voir Pèlerin n°6941, du 10 décembre 2015)

Ce texte est un vif plaidoyer pour avoir en soi le désir de la sanctification dans les actes ordinaires qui parfois confinent à l'héroisme tant ils demandent   « endurance, patience et douceur, joie et sens de l’humour, audace et ferveur »

C'est donc une exhortation à lire de toute urgence !

Télécharger le texte

En résumé, voici les 10 conseils du pape pour être saint

Vous pouvez aussi, télécharger le N° 71 de cathédrale-info qui résume ces 10 conseils très simples

1 -  Ne te défile pas !  

« Pour être saint, il n’est pas nécessaire d’être évêque, prêtre, religieuses ou religieux. (…) Nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve. » §14 

« J’aime voir la sainteté dans le patient peuple de Dieu : chez ces parents qui éduquent avec tant d’amour leurs enfants, chez ces hommes et ces femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison, chez les malades, chez les religieuses âgées qui continuent de sourire. Dans cette constance à aller de l’avant chaque jour, je vois la sainteté de l’Eglise militante. C’est cela, souvent, la sainteté « de la porte d’à côté », de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu, ou, pour employer une autre expression, « la classe moyenne de la sainteté ». §7.

2 - Ton guide pour la route : les Béatitudes. 

« Les Béatitudes ne sont nullement quelque chose de léger ou de superficiel, bien au contraire ; car nous ne pouvons les vivre que si l’Esprit Saint nous envahit avec toute sa puissance et nous libère de la faiblesse de l’égoïsme, du confort, de l’orgueil. » §65 

  • « Etre pauvre de cœur, c’est cela la sainteté ! » §70 ;
  • « Réagir avec une humble douceur, c’est cela la sainteté ! » §74 ;
  • « Savoir pleurer avec les autres, c’est cela la sainteté ! » §76 ;
  • « Rechercher la justice avec faim et soif, c’est cela la sainteté ! » §79 ;
  • « Regarder et agir avec miséricorde, c’est cela la sainteté ! » §82 ;
  • « Garder le cœur pur de tout ce qui souille l’amour, c’est cela la sainteté ! » §86 ;
  • « Semer la paix autour de nous, c’est cela la sainteté ! » §89 

3 - Tu veux aimer ? Agis.  

« Celui qui veut vraiment rendre gloire à Dieu par sa vie, celui qui désire réellement se sanctifier pour que son existence glorifie le Saint, est appelé à se consacrer, à s’employer, et à s’évertuer à essayer de vivre les œuvres de miséricorde. » §107 

« Quand je rencontre une personne dormant exposée aux intempéries, dans une nuit froide, je peux considérer que ce "paquet" est un imprévu qui m’arrête, un délinquant désœuvré, un obstacle sur mon chemin, un aiguillon gênant pour ma conscience, un problème que doivent résoudre les hommes politiques, et peut-être même un déchet qui pollue l’espace public. Ou bien je peux réagir à partir de la foi et de la charité, et reconnaître en elle un être humain doté de la même dignité que moi, une créature infiniment aimée par le Père, une image de Dieu, un frère racheté par Jésus-Christ. C’est cela être chrétien ! » §98

4 - Cultive l’humilité. 

« L’humilité ne peut s’enraciner dans le cœur qu’à travers les humiliations. Sans elles, il n’y a ni humilité ni sainteté. Si tu n’es pas capable de supporter et de souffrir quelques humiliations, tu n’es pas humble et tu n’es pas sur le chemin de la sainteté. La sainteté que Dieu offre à son Eglise vient à travers l’humiliation de son Fils. Voilà le chemin ! » §118 

« Je ne dis pas que l’humiliation soit quelque chose d’agréable, car ce serait du masochisme, mais je dis qu’il s’agit d’un chemin pour imiter Jésus et grandir dans l’union avec lui. » §120 

5 - Sois dans la joie. 

« Le saint est capable de vivre joyeux et avec le sens de l’humour. Tout en demeurant réaliste, il éclaire les autres avec un esprit positif et rempli d’espérance. » §122 

« Je ne parle pas de la joie consumériste et individualiste si répandue dans certaines expériences culturelles d’aujourd’hui. Car le consumérisme ne fait que surcharger le cœur ; il peut offrir des plaisirs occasionnels et éphémères, mais pas la joie. » §128 

6 - Ose évangéliser. 

« En même temps, la sainteté est parresia : elle est audace, elle est une incitation à l’évangélisation qui laisse une marque dans ce monde. » §129 

« Dieu est toujours une nouveauté, qui nous pousse à partir sans relâche et à nous déplacer pour aller au-delà de ce qui est connu, vers les périphéries et les frontières. Il nous conduit là où l’humanité est la plus blessée et là où les êtres humains, sous l’apparence de la superficialité et du conformisme, continuent à chercher la réponse à la question du sens de la vie. » §135

7 - Ne te résigne jamais !  

« A causer de l’accoutumance, nous n’affrontons plus le mal et nous permettons que les choses « soient ce qu’elles sont », ou que certains ont décidé qu’elles soient. Mais laissons le Seigneur venir nous réveiller, nous secouer dans notre sommeil, nous libérer de l’inertie. Affrontons l’accoutumance, ouvrons bien les yeux et les oreilles, et surtout le cœur, pour nous laisser émouvoir par ce qui se passe autour de nous et par le cri de la Parole vivante et efficace du Ressuscité. » §137 

8 - Prie chaque jour. Et recommence.  

« Je ne crois pas dans la sainteté sans prière, bien qu’il ne s’agisse pas nécessairement de longs moments ou de sentiments intenses. » §147 

« Je voudrais insister sur le fait que ce n’est pas seulement pour quelques privilégiés, mais pour tous, car ‘nous avons tous besoin de ce silence chargé de présence adorée.’ La prière confiante est une réaction du cœur qui s’ouvre à Dieu face à face, où on fait taire tous les bruits pour écouter la voix suave du Seigneur qui résonne dans le silence. » §149 

« J’ose donc te demander : Y a-t-il des moments où tu te mets en sa présence en silence, où tu restes avec lui sans hâte, et tu te laisses regarder par lui ? Est-ce que tu laisses son feu embraser ton cœur ? Si tu ne lui permets pas d’alimenter la chaleur de son amour et de sa tendresse, tu n’auras pas de feu, et ainsi comment pourras-tu enflammer le cœur des autres par ton témoignage et par tes paroles ? » §151 

9 - Prépare-toi au combat. 

« La vie chrétienne est un combat permanent. Il faut de la force et du courage pour résister aux tentations du diable et annoncer l’Evangile. Cette lutte est très belle, car elle nous permet de célébrer chaque fois le Seigneur vainqueur dans notre vie. » §158 

« Nous n’admettrons pas l’existence du diable si nous nous évertuons à regarder la vie seulement avec des critères empiriques et sans le sens du surnaturel. Précisément, la conviction que ce pouvoir malin est parmi nous est ce qui nous permet de comprendre pourquoi le mal a parfois tant de force destructrice. » §160 

« Ne pensons donc pas que c’est un mythe, une représentation, un symbole, une figure ou une idée. Cette erreur nous conduit à baisser les bras, à relâcher l’attention et à être plus exposés. » §161 

« Nous avons pour le combat les armes puissantes que le Seigneur nous donne : la foi qui s’exprime dans la prière, la méditation de la Parole de Dieu, la célébration de la Messe, l’adoration eucharistique, la réconciliation sacramentelle, les œuvres de charité, la vie communautaire et l’engagement missionnaire. » §162

10 - Apprends à discerner ce que Dieu veut pour toi. 

« Comment savoir si une chose vient de l’Esprit Saint ou si elle a son origine dans l’esprit du monde ou dans l’esprit du diable ? Le seul moyen, c’est le discernement qui ne requiert pas seulement une bonne capacité à raisonner ou le sens commun. C’est aussi un don qu’il faut demander. » §166 

« Souvent, cela se joue dans les petites choses, dans ce qui parait négligeable, parce que la grandeur se montre dans ce qui est simple et quotidien. » §169 

« Ce qui est en jeu, c’est le sens de ma vie devant le Père qui me connaît et qui m’aime, le vrai sens de mon existence que personne ne connait mieux que lui. » §170 

Source : Exhortation apostolique Gaudete et Exsulate du Saint-Père François sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel, Libreria Editrice Vaticana 


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe paroissiale

Situation de la cathédrale

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Contacter le webmaster

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

     logo guide michelin 2018Pour la 2è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2018,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Back to top